Un bagage professionnel entre l’Australie et l’Italie

Un bagage professionnel entre l'Australie et l'Italie

Interview de Stéphane Corda, étudiant en master M2i, promo 2010-2011 

Peux-tu te présenter ?

Stéphane Corda :

Je m’appelle Stéphane Corda et je suis franco-vénézuélien. J’ai grandi entre le Venezuela, la France et le Maroc. Licence LEA obtenu à Paul Valéry Montpellier 3 en 2009. M1 LEA Échanges Internationaux en 2010 à Nanterre et en 2011 M2 M2i (qui s’appelait officiellement LEA aux Marchés Européens et Émergents à l’époque).

À l’époque, je me suis battu avec mes camarades pour la création de l’Association M2i auprès de la préfecture de Nanterre et c’est avec fierté que j’ai accepté de remplir le rôle de président de l’association. Après plus de 6 ans d’expérience professionnelle, en France, Australie et Italie, j’ai décidé de mettre à jour mes connaissances et depuis janvier 2020, je suis un Master Spécialisé en International Marketing & Sales Communication (100% en anglais) à l’université IULM à Milan. 

As-tu déjà eu l’opportunité de travailler ou de faire un stage à l’étranger ? Si oui, où ça ? 

Stéphane Corda :

Après un début de parcours professionnel poussif à Paris après le Master 2 M2i, j’ai vécu 2 ans et demi en Australie, à Melbourne, où j’ai travaillé pour deux entreprises de 2013 à 2014. GAPbuster Worldwide (entreprise de Marketing Customer Experience Management auprès des franchises de Shell et Apple en Europe et en Asie-Pacifique) et VETASSESS (entreprise en charge de l’évaluation des compétences des candidats à l’immigration qualifiée en Australie).

Revenant en France, j’ai travaillé auprès de la filiale française d’un organisme de formation américain «Learning Tree International» entre 2015 et 2017 et entre 2018 et 2019 j’ai travaillé en Italie pour 2 entreprises du secteur industriel (production de tubes en acier inoxydable d’une part et de métal déployé d’autre part).

Pourquoi ce pays ?

Stéphane Corda :

En finissant mes études, les circonstances économiques en France ne m’ont pas permises d’obtenir un travail satisfaisant. J’ai donc décidé de partir dans un pays anglophone qui puisse m’accueillir.

Comment c’était ?

Stéphane Corda :

La plus belle expérience de ma vie clairement au niveau de ma croissance professionnelle. J’encourage tous les M2i dans la mesure du possible à partir à l’étranger pour ouvrir vos horizons. Je dis l’étranger car, où que ce soit, vous trouverez une vision du monde différente et c’est important d’avoir un aperçu de ce point de vue à mon avis.

Comment est l’environnement de travail par rapport à la France ?

Stéphane Corda :

Complètement différent. L’approche business est plus liée à la méritocratie en Australie. En Italie, basé sur mon expérience personnelle, les relations interpersonnelles au sein de l’entreprise ont plus d’importance que les réelles compétences de l’employé. Côté positif l’approche est plus chaleureuse et personnelle en Italie et moins froide parfois. Mais c’est donc à double tranchant.

Quelles sont les compétences professionnelles et personnelles que tu es amené à utiliser dans ton travail ?

Stéphane Corda :

La transversalité entre le marketing et les ventes et la rupture du mur entre le service commercial et marketing au sein des entreprises est cruciale de nos jours et peu d’entreprises ont compris cela. Au niveau de la compétence personnelle la plus importante selon moi, est la capacité d’écoute attentive, la communication interne est le pivot essentiel est les services ne communiquent pas suffisamment entre eux car c’est considéré comme une perte de temps (le team building est importante pour la synergie interne).

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?

Stéphane Corda :

Réussir à intégrer une entreprise internationale de grande taille à Milan.

Cet article a été rédigé par :                                     Supervisé par :

Ombeline Challet

Ombeline Challet

M2 M2i 2020-2021, Chef de projet IBD, parcours IBD

José Javier Herrera Quilón

José Javier Herrera Quilón

M2 M2i 2020-2021, Chef de projet communication, parcours CEIE