Créations des étudiants

 
Dans le cadre des projets du parcours Communication, la promo 2020 – 2022 s’est lancée dans une nouvelle aventure : la réalisation d’un webtoon, illustrées par l’étudiante du parcours Communication, Juliette Pitoiset. Cette première saison de webtoon, ou plus simplement une série de bandes dessinées en ligne, a pour but d’animer le master à travers des courtes histoires divertissantes, qui dévoilent la vie au sein du master M2i du point de vue des étudiants. 

Les webtoons

Outre l’organisation de grands projets annuels, le Master M2i forme aussi au développement des compétences créatives des étudiants. Différents projets de recherche, de rédaction et de création multimédia sont menés dans le cadre des cours. Ces projets sont orientés par des professeurs et des intervenants professionnels aux horizons variés.

Les mémoires de recherche sont les premières créations que les étudiants de M2i ont à réaliser. Ce sont les projets moteurs de l’année de Master 1, qui font appel aux compétences linguistiques, compétences d’analyse, de synthèse et de développer l’esprit critique des étudiants. La plupart des étudiants rédigent deux mémoires, l’un en anglais et l’autre dans la seconde langue étudiée : espagnol, chinois, portugais, allemand, italien, ou russe…

Ces travaux sont une possibilité d’affiner leur projet professionnel, de mieux découvrir les sphères culturelles des langues qu’ils étudient et/ou les enjeux économiques attachés à ces aires linguistiques. Cela leur permet aussi d’intégrer des compétences de rédaction spécifiques à la recherche. Chaque mémoire est encadré par un directeur de recherche et doit être soutenu à la fin de l’année universitaire.

Les mémoires des étudiants M2i

Les étudiants qui auront choisi le parcours COMM auront comme projet la création d’un magazine publié en ligne. Ils recevront le soutien de Corinne Saurel, intervenante en communication d’entreprise internationale et consultante en management interculturel, qui les accompagnera à chaque étape de ce projet en tant que directrice en chef. 

Par comités de rédaction, ils se chargeront de la gestion de ce projet de sa conception jusqu’à sa publication  : choix du thème, réalisation d’interviews, rédaction des articles, création de la maquette via InDesign, choix des visuels et lancement d’une campagne de communication autour du magazine. 

Pour ces deux dernières missions, les étudiants seront épaulés par le professeur Thomas Mikkelsen, qui les forme à l’utilisation des logiciels Indesign et Photoshop et les aiguille dans leurs choix de visuels et de layout. 

La création de ce magazine permet aux étudiants de développer différentes compétences telles que : des techniques rédactionnelles journalistiques, la gestion de projet éditorial, le travail en équipe ou encore le respect des deadlines. Cet exercice est également un excellent moyen de mettre en avant leur savoir-faire auprès des recruteurs.

Les magazines du M2i

Afin de préparer les étudiants de seconde année de master à travailler dans un milieu interculturel, le Master leur donne l’opportunité de travailler directement en anglais, avec des étudiants américains. 

Cela est possible depuis 2019, grâce au partenariat créé avec l’université américaine Penn State University, par la Vice Présidente de l’université chargée des relations internationales, Sonia Lehman-Frisch. Ce partenariat est depuis développé par Fiona Rossette, la directrice du Master M2i, et le Dr. John Chapin, professeur de communication à l’université de Penn State. 

Dans le cadre du cours Writing for the Web, les étudiants auront accès à la plateforme de cours en ligne de l’université de Pennsylvanie et apprendront les clés de la rédaction et communication web, le tout entièrement en anglais. Ce sera également l’occasion de travailler avec leurs homologues américains, dans le cadre de la publication d’un article web, basé sur la vie et les expériences de leur correspondant. Ce partenariat permet aux étudiants d’acquérir de solides compétences en rédaction et création de sites web en anglais, ainsi que la capacité de mener des entretiens et de communiquer en anglais, en dehors du cadre strictement scolaire.

Collaboration avec Penn State University